« Trashed », Derf Backderf

TrashedVoici une b.d. qui ne sent pas la rose. Qui a vraiment envie de savoir ce qu’il advient de nos poubelles une fois embarquées par les éboueurs? Si ça vous intéresse bouchez vous le nez et sautez aux côtés de J.B. et Mike à l’arrière du camion-benne piloté par Bone dans une grosse bourgade américaine aussi bien que mal barrée. Un petit furoncle de consommation occidentale qui se soucie peu du pus qui ressort sous forme de déchets journaliers.

Ils ont vingt ans, besoin de fric et se disent qu’ils ne vont pas bosser toute la vie à ramasser la merde des autres pour la municipalité. On va pourtant les suivre pendant quatre saisons de cases monochromes et sillonner avec eux tous les quartiers de cette ville qui régurgite son trop-plein. Et on peut être sûr que chaque jour va amener son lot de surprises nauséabondes.

C’est Derf Backderf, auteur du génial Mon ami Dahmer, qui est aux manettes et qui, une fois de plus, nous épate avec son sens de l’humour et du partage de son étonnement sur les travers du genre humain. Il sait de quoi il parle puisqu’il a travaillé comme éboueur intérimaire avant d’entrer à l’unif.

On rit, on écarquille les yeux devant les anecdotes et surtout, on n’oublie pas de réfléchir avec lui sur les ravages environnementaux de l’enfouissement ou du traitement des déchets produits par nos sociétés schizophrènes.
Une chose est sûre : depuis qu’il m’a fait entrevoir d’un peu plus près ce que subissent ces importants travailleurs de l’ombre, j’ai décidé de ne plus jamais remplir mes sacs poubelles à ras bord.

Aussi tordant qu’édifiant.

Didier

TRASHED. Derf Backderf. Editions çà et là. Septembre 2015. 237 pages. EUR 22.-