« Sous tes baisers », Anne Goscinny

Ce qui m’a particulièrement touchée et bouleversée dans votre roman, c’est la violence du ping-pong émotionnel – si j’ose l’appeler comme ça – dans laquelle vous nous entrainez presque contre notre gré. Cette façon de nous faire quitter chaque chapitre dans l’émotion d’un personnage et puis de plonger dans le suivant sans que l’on sache clairement à qui on a affaire. J’avais beau avoir saisi le truc, j’ai chaque fois trouvé ce temps d’atterrissage très déstabilisant mais en même temps extrêmement riche et tout à fait nécessaire à une lecture subtile qui nous permet du coup, d’éviter trop d’identification.

Deborah Danblon, pour La Librairie Francophone.

« Sous tes baisers », Anne Goscinny, Editions Grasset.