« Quatre-vingt-dix secondes », Daniel Picouly

Il a d’abord fallu que je me laisse apprivoiser doucement par vos mots, vos tournures, ces paysages impressionnants et pas votre terrible sujet pour me laisser entrainer à petits pas dans votre monde. Il faut dire que l’événement que vous mettez en scène à de quoi faire peur et impressionner le lecteur. Du coup, je redoutais de m’embarquer dans une tragédie pareille. Mais rapidement, votre incroyable montagne et le côté légendaire de votre narration m’ont emportée. Ce n’était pas du tout le roman catastrophe que je redoutais mais un récit vibrant, plein d’espoir et avec, ce qui ne gâte rien, de très, très beaux personnages féminins.

Deborah Danblon, pour La Librairie Francophone.

Daniel Picouly – Quatre-vingt-dix seconde – Albin Michel