«La légèreté», Catherine Meurisse

Je ne vous cache pas qu’il m’a fallu prendre mon souffle pour plonger dans votre récit et revivre avec vous les événements innommables qui vous ont touché. Et j’ai bien peur que sans l’émission, je n’aurais pas franchi ce cap. Et j’aurais eu bien tort. Parce que l’honnêteté et la délicatesse avec laquelle vous racontez…

Continue reading →

Nous revoilà !

C’est avec une immense joie (et quelques courbatures, certes) que nous avons ouvert la librairie dans son nouvel antre de lumière, au 715 chaussée d’Alsemberg, où nous espérons nous épanouir pour de nombreuses années ou, soyons fous et si le cœur vous en lit, pour d’autres décennies prodigieuses. La fin des travaux devrait sonner dans…

Continue reading →

« Et quelquefois j’ai comme une grande idée », Ken Kesey

À ceux qui aiment les romans-fleuves, ne ratez surtout pas ce pavé qui parait aujourd’hui en poche deux ans après la première traduction originale exceptionnelle aux éditions Toussaint Louverture, une maison qui n’en finit plus de nous étonner en déterrant des chefs d’œuvre oubliés de la littérature américaine. À se demander comment un roman de…

Continue reading →

« Jeune homme », Karl Ove Knausgaard

Fabuleuse entreprise que celle de Karl Ove Knausgaard, raconter sa vie et, en particulier dans « Jeune homme », son enfance en Norvège, dans les années 70, auprès d’une famille de la classe moyenne, entre un père humiliant et une mère aimante. C’est certainement l’un des exercices les plus difficiles et les plus intéressants en littérature que…

Continue reading →

« Envoyée spéciale », Jean Echenoz

Echenoz laisse tomber ses admirations biographiques (Ravel, Zatopek…) et revient en grande forme à la fiction et sa technique ô combien singulière de narration où la forme, justement, l’emporte haut la main sur l’histoire. L’envoyée spéciale en question s’appelle Constance. Une héroïne très ordinaire qui s’étonne à peine d’être enlevée en plein Paris par les…

Continue reading →