« L’oiselier », Daniel de Roulet

Daniel de Roulet – L’oiselier – Editions de la Bannière

Étrange sensation que de plonger dans votre roman. Comme si on avait retrouvé un vieux journal un peu jauni avec des nouvelles qui n’en sont plus. Vous avez parfaitement rendu le suranné de ces années qui ne sont finalement plus si proches. On entre dans l’histoire comme dans des souvenirs de vacances un peu flous, et ça, c’était vraiment une sensation intéressante. Après, l’histoire elle-même ne m’a pas plus passionnée que ça, mais il faut dire que je n’avais pas non plus l’ombre d’un souvenir des événements qui vous ont inspirés.


Deborah Danblon, pour La Librairie Francophone.