« L’invention du bronzage », Pascal Ory

Vous devriez nous faire lire des essais bien plus souvent Emmanuel. J’ai honte de l’avouer ici devant tout le monde mais je n’en lis pratiquement jamais spontanément. Et celui-ci était passionnant. Jamais je n’aurais pensé découvrir tant de choses en parlant de quelque chose qui peut sembler aussi superficiel que le bronzage. Quelle démarche passionnante ! Et puis je trouve que tout ce qui nous permet de relativiser les absolus, quels qu’ils soient, mais esthétiques en particulier est à mettre absolument en avant.

Deborah Danblon, pour La Librairie Francophone.

L’invention du bronzage – Pascal Ory – Flammarion