« Les indélébiles », Luz

Je n’en suis pas fière, mais je n’avais pas trop envie de le lire votre album. Trop sûre que j’allais me le prendre en pleine figure et qu’il allait me retourner. Et ça n’a pas manqué, évidemment. Mais vous êtes aussi arrivé à redonner vie à ceux dont les corps ne sont plus là en montrant à quel point leur talent et leur personnalité ne disparaitront que si l’on cesse de parler d’eux. Et ça n’a pas de prix. Et je voudrais aussi saluer, la qualité graphique de votre ouvrage. La puissance de votre trait. La variété des techniques. On a beau être dans le témoignage, on est aussi face à une œuvre artistique.

Deborah Danblon, pour La Librairie Francophone.

Luz – Les indélébiles – Futuropolis