« Le soutien-gorge noir », Corinne Desarzens

J’ai vraiment eu une curieuse impression en lisant votre livre. Curieuse mais pas désagréable et plutôt originale. J’ai eu l’impression que vous, auteur, vous restiez volontairement comme extérieure à votre récit. Douce, empathique, bienveillante mais extérieure. Comme si avec vos personnages et les situations, vous alliez pas à pas de l’extérieur vers l’intérieur. Que vous vous approchiez d’eux tout doucement, petit à petit, presque avec timidité. Et c’est très joli, je trouve que cela vous permet de dire avec délicatesse des vérités douces et dures.

Deborah Danblon, pour La Librairie Francophone.

« Le soutien-gorge noir », Corinne Desarzens, Editions de l’Aire.