« La grande arche », Laurence Cossé

Merveilleuse Laurence, vous ne cesserez jamais de m’enchanter. Moi qui ai à peu près tout lu et tout aimé de ce que vous avez écrit, je ne vous cache pas que cette fois, votre choix de sujet m’a laissée perplexe. Mais ma confiance en vous est telle que je me suis précipitée avec curiosité sur le roman. Et bien sûr, je n’ai pas été déçue. Comme toujours, vous levez un coin de voile sur un sujet que vous maîtrisez à la perfection et il devient prétexte à peindre les humains que nous sommes avec acuité, tendresse et parfois un brin de cynisme. Alors merci pour ce livre et vivement découvrir où vous nous emmènerez avec le suivant.
Deborah
Éditions Gallimard, Collection Blanche, janvier 2016.