« Jacques à la guerre », Philippe Torreton

Quelle écriture, vraiment quelle écriture ! Quel talent vous avez pour manier les mots. Vous donnez l’impression de les traiter à la fois avec force et délicatesse et de les tordre pour en faire vos propres expressions. Mais au-delà de cet usage des mots qui se suffirait presque à lui-même, j’ai été infiniment touchée par cette incroyable capacité à vous glisser dans l’autre. Alors que tant veulent exister et être reconnus pour eux-mêmes, s’être construits seuls, vous faites totalement abnégation de vous, pour vous couler dans l’autre, lui donner votre voix. Remonter le courant en quelque sorte. Peut-être n’est-on jamais aussi bien soi-même qu’en acceptant totalement d’où l’on vient.

Deborah Danblon, pour La Librairie Francophone.

Philippe Torreton – Jacques à la guerre – Plon