« Il y a longtemps que je mens », Alexandre Brandy

Pour être tout à fait honnête, je ne sais pas vraiment ce que j’ai lu tellement tout votre récit me semblait partir dans tous les sens. Le temps de comprendre, on était ailleurs. Mais en même temps, c’est aussi ce côté fou et échevelé qui est séduisant. Au fond, si on accepte de vous suivre partout sans pouvoir pénétrer votre logique, ce roman est rafraichissant comme un espace interdit. A certains moments j’ai retrouvé le plaisir que je prenais à lire les histoires invraisemblables de Arsène Lupin. Quand une part de nous rêve d’être celui qu’elle ne sera jamais.

Deborah Danblon, pour La Librairie Francophone.

Il y a longtemps que je mens – Alexandre Brandy – Grasset