« Générations éperdues », Yves Simon

Ce que j’ai aimé dans votre livre, c’est qu’il nous oblige à aller à contre-courant. Dans cette période folle où tout le monde court, vous nous forcez à prendre le temps. A retrouver le plaisir de la nostalgie en contemplant des clichés qui peuvent sembler surannés. Vous nous donnez des textes, qu’il faut lire lentement, à haute voix et parfois même relire pour s’en imprégner. On est très loin de la logique actuelle du zapping. C’est devenu vraiment inhabituel mais vrai, ça fait du bien.

Deborah Danblon, pour La Librairie Francophone.

« Générations éperdues », Yves Simon, Flammarion.