Jacques Sojcher

Initialement prévue le 25/03, cette rencontre est reportée à une date ultérieure

Nous vous invitons à une rencontre avec Jacques Sojcher autour de son dernier opus, Joie sans raison, illustré par le peintre Arié Mandelbaum, paru aux éditions Fata Morgana (2019).

Tu aimes la voix de la mezzo,
celle de la rockeuse marocaine
à qui tu offres des mitaines,
l’air de donna Anna,
que celle au nom éponyme
chantait en faisant la pasta.
La voix guide tes pas
vers ce qui égare.

Joie sans raison, dans une lutte entre le désir d’inscription et celui d’effacement, mêle oubli et mémoire, deuil et souvenir, manque et réminiscence, thèmes qui ont toujours marqué l’œuvre de l’écrivain autant dans ses essais que dans ses écrits plus personnels. La mélancolie et l’humour y marquent le détachement nécessaire à compenser les maux les plus profonds. “C’est le risque de la joie : elle dépossède le sujet de l’identité. Elle dépasse toute raison, toute explication. Elle ne communique pas, mais peut être contagieuse. Le poème approche parfois la joie sans comprendre. La voix dans les mots soudain voit la joie. Elle fait du corps une voix.”

Jacques Sojcher est professeur honoraire de philosophie et d’esthétique à l’Université libre de Bruxelles. En 2015, il a obtenu le prix Maurice-Carême pour « Trente-huit variations sur le mot juif » (éditions Fata Morgana).

Avec le soutien du Service de la Promotion des Lettres