« Le train d’Erlingen ou La métamorphose de Dieu », Boualem Sansal

Un Boualem Sansal qui arrive, c’est toujours la promesse d’un bonheur de lecture. D’autant plus que vous faites partie des quelques romanciers qui démarrent toujours bien. Chez vous, pas de tergiversation, on est dans le bain tout de suite. Tant par vos phrases mises en exergue qui nous font réfléchir avant d’avoir commencé. Que par la justesse de votre écriture rythmée à la fois littéraire et accessible. Et par le contenu de vos romans qui nous emmènent chaque fois ailleurs et qu’on découvre avec curiosité. Du coup, je vous pardonne beaucoup. Même cette deuxième partie de roman un peu confuse dans laquelle je me suis perdue.

Deborah Danblon, pour La Librairie Francophone.

Boualem Sansal – Le train d’Erlingen ou La métamorphose de Dieu – éditions Gallimard