15/05 – Catherine Barreau, Bernard Caprasse & Bernard Gheur en dédicace

Samedi 15 mai 2021 de 17h00 à 18h30

Dans le cadre de la Foire du Livre, Catherine Barreau (prix Rossel 2020), Bernard Caprasse & Bernard Gheur en dédicace viendront dédicacer
à la librairie la Licorne leurs romans édités aux éditions WEYRICH. Maison d’édition belgo-belge de grande qualité et qu’on aime énormément. 

La confiture des morts, Catherine Barreau, éditions Weyrich, Prix Rossel 2020.

Véra, étudiante indocile, vit avec son père dans un chemin oublié menant à la citadelle de Namur. Un malheur la désarme… Elle a deux jours et deux nuits pour rassembler ses souvenirs, ses questions. Il lui faut retourner au hameau.

Catherine Barreau est une écrivaine belge. Elle est l’auteure de « Les ombres se penchent » (2015), « Quatre attentes » (2015), « L’Escalier » (2016). Elle a remporté le prix Rossel de littérature 2020 pour son quatrième roman, « La Confiture de morts » (2020).

Le cahier orange, Bernard Caprasse, éditions Weyrich

New York, 24 janvier 1990. Anton, avocat réputé, contemple les cercueils de ses parents, posés à même le sol, indifférent à la foule qui se presse dans la cathédrale Saint-Patrick.

Renval en Ardenne, 9 septembre 1944. Des maquisards attaquent deux chars allemands.

Entre les deux événements : un cahier orange dont la lecture va bouleverser la vie d’Anton et l’entraîner vers sa part d’ombre.

Ancien avocat successivement aux barreaux de Bruxelles et de Marche-en-Famenne, Bernard Caprasse a été Gouverneur de la Province de Luxembourg. Auteur de théâtre, il signe ici son premier roman.

Les orphelins de François, Bernard Gheur, éditions Weyrich.

Le 24 octobre 1984, au cimetière de Montmartre, Claude de Givray prononce l’éloge funèbre de son ami François Truffaut. 
« Si François n’était pas né, s’il n’avait pas été cinéaste… »
Et moi, que serais-je devenu si François Truffaut n’avait pas existé ?
À 16 ans, je n’aurais pas parcouru les rues de Liège une caméra à la main, ni fait la sortie des écoles de filles, en quête de jolies actrices. 
À 17 ans, je n’aurais pas pris le rapide Moscou-Paris de 00h10, aux Guillemins, pour découvrir un film en exclusivité, remonter les Champs-Elysées, sonner à certaines portes.
À 20 ans, sans sa lettre merveilleuse, sur papier pelure, postée à Paris, je ne me serais pas jeté dans l’écriture d’un roman. 
Et, à 39 ans, quittant mon journal un dimanche soir d’octobre, après le bouclage de la dernière édition, je ne me serais pas mis à pleurer comme un enfant perdu…

Bernard Gheur est né à Liège en 1945. Après «Le Testament d’un cancre», Albin Michel 1970, préfacé par François Truffaut, il a publié plusieurs autres romans, dont Le «Lieutenant souriant», devenu un classique de la littérature pour la jeunesse, et «Les Étoiles de l’aube» (Weyrich, Prix Marcel Thiry 2012, Prix des lycéens 2013).

Avec le soutien de la